Quand on devient adulte, le temps devient plus que précieux. Il n’est pas facile de combiner le fait d’avoir une vie active, de faire les taches ménagères, de suivre nos séries, de continuer à voir nos potes, de passer du temps avec notre amoureux (se) et d’avoir une vie sexuelle épanouie… Et le tout devient vraiment un casse-tête si la case des enfants est également cochée. Mais, une chroniqueuse anglaise semble avoir trouvé l’équation idéale pour se dégager du temps pour des parties de jambes en l’air…

Natasha Bell, une chroniqueuse du Telegraph, a trouvé la bonne parade pour ne plus mettre sa vie sexuelle de côté malgré toutes ses obligations. Cela fait quelques années qu’elle et son époux pratiquent la « One hour sex rule ».

En quoi cela consiste ? Une fois les deux personnes rentrées du travail, ils ont une heure pour faire l’amour ! Si l’on peut être sceptique quant à ce principe, la journaliste explique que cela permet de ne plus considérer notre plaisir sexuel comme une des choses que l’on peut facilement zapper. Alors, ok, cela perd un peu en spontanéité, mais on reste proches physiquement de notre moitié, ce qui consolide le couple.

De plus, cela permet de se détendre autrement qu’en sirotant une bière sur le canapé. On peut dire au revoir aux tensions de la journée ! Si certains pourraient avancer qu’on ne sait pas si on aura envie à ce moment, il faut aussi se dire qu’il n’y aucune obligation… En plus, on a toute la journée pour s’imaginer à quoi ressemblera notre pause coquine.

On l’aura compris, s’envoyer en l’air en rentrant du boulot a tout bon pour la journaliste. Prêts à faire le test ?