Depuis le mois d’avril, Animal Kitchen a posé ses casseroles dans la cuisine du Point Éphémère. Après avoir bien installé leur label électro, Animal Records, les quatre amis ont développé une face « toquée » de leur passion.  Justesse des notes, accords parfaits, plaisir des sens, mélodie harmonieuse… Les deux ne sont pas très éloignés et la troupe maîtrise ses basiques.

Animal Kitchen annonce la couleur : ici, tout est fait maison à partir de produits frais. La carte change régulièrement en fonction des saisons et des envies du chef Antonin Girard. En ce début d’automne, on y retrouve du magret séché, des figues, du Saint Nectaire… Mais, que l’on ne s’attende pas à goûter ses produits bruts, le maître mot de la maison est la fusion entre la cuisine japonaise et française. À nous la découverte des saveurs !

Cette cantine à l’esprit « street food » a une carte courte mais bien pensée. Par conscience professionnelle, on a décidé de goûter le plus de choses possibles. Il faut bien se sacrifier… On a donc pris l’assortiment de six tapas (à 35 euros) et un sandwich. Ce dernier est parfait pour la pause déjeuner. Il est généreusement garni de poulet fermier (miam miam), de Saint nectaire fondant, de tomates séchées, de basilic frais et d’une moutarde à l’ancienne bien sentie. On sent que les produits ont été finement sélectionnés et ça fait toute la différence.
Pour les tapas, on passe aux choses sérieuses. On a eu énormément de mal à se remettre du ceviche de mulet noir tant il est parfaitement assaisonné. De même, on a fondu de plaisir pour les meat balls au wasabi qui sont croustillantes et fondantes à souhait. Le guacamole au yuzu et les croquettes au chèvre frais tirent aussi leur épingle du jeu. En accompagnement, les frites de patate douce, qui n’ont plus forcément le mérite d’être originales, sont bien charnues et dorées pour nous dévoiler tout le goût de ce légume. Un sans faute.

En dessert, déjà bien calés, on a simplement opté pour la touche fraîcheur des figues rôties au miel avec une crème vanille et mirin. La légèreté et le juste de dosage de sucre nous ont bluffés. Comme on a commencé notre repas, on reste sur une excellente note.

Et les prix dans tout ça ? Loin d’être scandaleux. Les formules sandwich, salade ou soupe sont autour de 11 ou 12 euros. Pour les tapas, il faut compter entre 7 et 9 euros. Les prix semblent donc bien pensés pour des produits de bonne qualité et une cuisine audacieuse.

Animal Kitchen pourrait aisément devenir une de nos cantines tant il est agréable de se poser sur leur terrasse sur les quais pour y déguster des petits plats comme on les aime. Les plus pressés peuvent prendre des formules à emporter. Il y en a pour toutes les envies.

Animal Kitchen au Point Éphémère, 200 quai de Valmy 75010 Paris.
Ouvert tous les jours de 12.30 à 23.00
2

3

13754433_540754122797053_8314174139670856320_n

capture

unnamed