#Culture : Portrait d’un « entrepreneur culturel », vincent Dupuis fondateur de Meet Me Out

16 janvier 2015 par Louis Carle dans Startup

vincent Dupuis

Maddyness met en avant tous les mois, un entrepreneur du secteur culturel qui révolutionne le secteur. Le troisième de cette série de portrait, vincentDupuis, fondateur de Meet Me Out, une startup hébergée à Créatis – la résidence d’entreprises culturelle de la Gaîté lyrique, se prête au jeu et nous parle d’une startup qui veut vous permettre de rencontrer des inconnu(e)s qui partagent vos centres d’intérêts et d’en finir avec le « syndrome de la communication virtuelle ». Une jeune pousse qui vient justement de lancer son nouveau site, l’occasion d’en savoir plus ?

Tu peux nous faire une courte présentation de l’équipe ?

Notre équipe ressemble un peu à un bureau d’élèves d’école de commerce. Quand j’étais étudiant j’organisais les soirées et le week-end d’intégration de mon école. On était une équipe de potes et chacun était en charge d’un pôle : la communication, la logistique, l’animation, les partenariats, etc. Finalement les choses n’ont pas beaucoup changé aujourd’hui avec Meet Me Out.

Je suis revenu à mes premiers amours. J’aime m’entourer de gens passionnés avec qui je m’entends bien et sur qui je peux compter dans les moments de rush qui sont légions dans notre secteur !

meet me out

Meet Me Out, c’est quoi ?

Meet Me Out est une plateforme qui permet de partager des activités culturelles et loisirs avec de nouvelles personnes pour favoriser les rencontres dans une atmosphère ludique et divertissante.

Le principe est simple, chaque membre renseigne les activités auxquelles il souhaite participer, les profils qu’il souhaite rencontrer et nous lui proposons une sélection de sorties personnalisées. Ensuite, grâce aux événements on réunit des petits groupes de « meetmeouters » autour d’un même centre d’intérêt et on laisse la magie de la rencontre opérer. Expositions, visites guidés, cours de photo, soirées… le site propose un large choix d’activités clairement répertorié.

Notre ambition est de redonner de l’authenticité et du mystère à la rencontre en la replaçant dans son quotidien à savoir ses activités de la semaine ! Avec l’âge, la rencontre est plus complexe, moins spontanée, parler à son voisin devient un supplice et on préfère se cacher derrière un écran d’ordinateur pour communiquer. Meet Me Out souhaite en finir avec le syndrome de la communication virtuelle et recréer les conditions favorables aux rencontres réelles.

C’est pour cette raison que nous ne laissons pas la possibilité aux membres de communiquer virtuellement avant un événement. Ce n’est qu’une fois la soirée terminée, si et seulement si deux personnes souhaitent se revoir qu’on leur offre la possibilité de partager leurs sorties et d’accéder à leurs profils respectifs.

meet me ou

Cette année nous avons organisé 200 événements pour plus de 3 000 participations. Notre actualité c’est notre nouveau site, en ligne depuis 1 mois et qui doit nous permette de croître rapidement d’abord à Paris puis à moyen terme dans les principales capitales européennes.

Nous avons près de 40 nationalités représentées sur MeetMeOut et nous souhaitons conserver ce positionnement international. Notre site a d’ailleurs tout de suite été développé en anglais même si bien sûr une version française est disponible.

Qu’est-ce ça signifie pour toi être un « entrepreneur culturel » ?

Un entrepreneur cultuel c’est certainement un entrepreneur engagé qui défend une certaine conception de notre société et de notre patrimoine. Pour moi la culture c’est avant tout une curiosité, une ouverture d’esprit. C’est cette ouverture d’esprit qui nous pousse également à aller vers l’autre, à échanger à partager.

Chez meetmeout la culture est partout, d’abord dans les activités que nous proposons mais aussi dans les échanges entre les membres qui viennent de tous les horizons. Les expatriés qui viennent à Paris sont souvent des amoureux de la culture française et de son histoire. Le désir de se retrouver pour partager des moments forts n’a pas de frontières, la marche républicaine du 11 janvier dernier en est une magnifique illustration !

« La culture c’est avant tout une curiosité, une ouverture d’esprit » vincent Dupuis

La culture fait-elle sa révolution ?

Oui la culture fait sa révolution, il faut dire que la culture produit également des startups ambitieuses avec des modèles économiques forts et assumés et qu’elles sont capables d’attirer des investisseurs. L’idée reçue c’est que la culture n’est pas rentable, qu’elle vit au crochet des subventions publiques mais c’est faux. Les entreprises du secteur culturel fonctionnent de la même manière que les entreprises des autres secteurs, avec ce même désir de créer de la richesse.

Sauf que cette richesse n’est pas qu’économique, mais aussi culturelle et humaine ! La culture a également intégrée l’importance des nouvelles technologies dans son développement et de plus en plus de sociétés innovantes émergent actuellement et Créatis est là pour les accueillir et les accompagner !

Le choix de Créatis

Créatis c’est le lieu où se retrouvent les startups du secteur culturel et des loisirs. Nous nous devions donc d’être là avec Meet Me Out, au milieu des entreprises avec qui nous évoluons. Après être passé par le Founder Institute, un accélérateur de start-up, la suite logique était de venir chez Créatis. C’est d’abord un endroit privilégié pour nouer des liens et trouver de nouveaux partenaires, les synergies ne sont plus à démontrer ! Ensuite cet incubateur offre un accompagnement essentiel dans la vie d’une jeune startup.

Enfin, Créatis de par ses liens avec la mairie de Paris et la BPI est un formidable vecteur de croissance. Ainsi, grâce aux aides de la BPI nous avons pu bénéficier de l’effet de levier financier et de marque pour lever 200K€. La BPI a également un fort pouvoir de communication et nous a fait l’honneur de nous dédier un article dans le quotidien l’Equipe sur la thématique « Réussir en Equipe avec la BPI ».